Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 30 juin 2012

DLXXXVIII, suite 339, 4025

La sophistique, en philosophie, ne consiste pas en ce que celle-ci s'élabore dans la négation de ses conditions de possibilité, mais en ce qu'elle s'y enferme au lieu de se déployer jusqu'à les affirmer d'elle-même.

19:39 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : d

lundi, 30 avril 2012

DLXXXVIII, suite 338, 4022

Une vérité ne peut contrarier l'intuition, car soit elle lui est hétérogène, et l'intuition lui est alors indifférente, soit elle la requiert, et elle ne peut au fond qu'en provenir.

23:55 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : d

lundi, 27 juin 2011

DLXXXVIII, suite 326, 3963

Ce qui est impossible quand il ne fait que se proposer, arrive nécessairement quand il s'impose comme un défi.

16:12 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : d, signes

dimanche, 30 mai 2010

DLXXXVIII, suite 311, 3795, 1

Car chaque mot n’a de sens que dans son rapport à d’autres mots, de telle sorte que c’est toute la langue qui est en jeu dans l’expression ne serait-ce que d’un seul d’entre eux. Il ne saurait donc y avoir de commencement absolument explicite.

vendredi, 30 avril 2010

DLXXXVIII, suite 311, 3796

Mais le sens ne repose pas plus dans la proposition explicative que dans la proposition expliquée : l’une ne forme l’explication de l’autre qu’à condition qu’elle exprime exactement le même contenu de pensée qu’elle.

mercredi, 31 mars 2010

DLXXXVIII, suite 311, 3795

Ne vouloir commencer qu’a condition de le faire par une parole indemne de tout présupposé serait se condamner au silence.

mardi, 30 juin 2009

DLXXXVIII, suite 311, 3585

C'est dans l'accomplissement de l'oeuvre que toute chose apparaît en sa vérité.

vendredi, 31 octobre 2008

DLXXXVIII, suite 302, 3700

La patience est l’existence dans le mouvement réel en tant qu’absolument pensé.

jeudi, 31 juillet 2008

DLXXXVIII, suite 305, 3737

La pensée n’existe qu’à partir de la rétention de ses propres opérations.

vendredi, 11 janvier 2008

DLXXXVIII, suite 267, 3572

Un concept primitif accède à sa vérité lorsque l’intuition s’y satisfait absolument. Il constitue alors son propre fond dans la pensée, c’est-à-dire qu’il est enfin pensé en lui-même et par lui-même, au lieu de l’être seulement inadéquatement par d’autres concepts.