Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 13 septembre 2016

Phénoménologie 3

Et dire d'un phénomène qu'il est physiquement indéterminé, c'est attribuer à la chose même l'indétermination conceptuelle sous laquelle nous la connaissons, ce qui, en plus de constituer un saut, puisqu'il n'est aucun moyen de fonder cette attribution dans la considération de la chose même, est dénué de sens, puisqu'en décrivant cette indétermination, on ne fait jamais qu'énoncer ce que nous connaissons de la manière dont il est déterminé.

Écrire un commentaire