Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 25 avril 2014

Lecture épochale

« Mais afin que cet objet même ne soit pas manqué, j’adresse au lecteur une requête: c’est qu’il suspende son jugement jusqu’à ce qu’il ait au moins une fois tout lu jusqu’au bout, avec ce degré d’attention et de réflexion que le sujet semble bien mériter. Il y a quelques passages, en effet, qui, pris en eux-mêmes, sont exposés (et il n’y a pas à cela de remède) à des interprétations grossièrement fausses, et prêtent à l’accusation de conduire à des conséquences absurdes, dont on verra, si on lit tout, qu’ils se trouvent exempts. Et, pareillement, il est très probable qu’une lecture complète, mais trop rapide, occasionnera encore des méprises sur le sens. Mais, pour un lecteur qui pense, je me flatte que tout sera clair et facile à saisir. »

Berkeley

14:42 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lire