Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 30 juin 2010

DLXXXVIII, suite 311, 3796, 1

Ce n'est donc pas que « je ne dis jamais le sens de ce que je dis », car je ne peux au contraire éviter de le dire déjà, sans quoi je ne pourrais pas non plus le dire ensuite, mais que, pour être absolument explicite, il faudrait à la fois que je dise et explique le sens de ce que je dis, ce qui, étant donné qu'une proposition et son explication ne peuvent s'exprimer dans un même énoncé, est impossible.

Les commentaires sont fermés.