Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 29 septembre 2009

Ludisme

Commentaires

Intéressante citation cinématographique ! la lumière reste invisible pour mieux révéler ce qui la reflète.

Merci de votre passage.

Écrit par : Préau | dimanche, 19 juin 2011

Et paradoxalement la lumière n'avait jamais été aussi visible que dans l'oeuvre de Clouzot. Il suffit d'y regarder pour s'en convaincre et pour reconnaître que le régisseur lumière y a pris la place du costumier sinon du réalisateur lui-même. la lumière comme main invisible, soleil de plomb qui déflore, comme caresse et catharsis... Clouzot, le regard pénétrant, spectateur de son propre sparkling theater of excess and strobed lights !

http://www.youtube.com/watch?v=D2eVb4CC4XU&feature=player_embedded

Écrit par : préauphile | lundi, 20 juin 2011

C'est vrai, c'est aussi bien la lumière elle-même qui se manifeste dans ces reflets.

Vous lisant saisir ainsi les choses, je pense que vous apprécierez de lire les méditations cinématiques de Ludovic Maubreuil.

Écrit par : Préau | lundi, 27 juin 2011

Les commentaires sont fermés.