Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 06 novembre 2008

Du possible

« A la gauche, qui désespère du possible, Deleuze semble dire : l'épuisement du possible, c'est très bien (…). La gauche ne peut que récuser l'énoncé ; mais la droite ne peut le reprendre à son compte qu'à condition de ne pas le comprendre (ou de le comprendre à sa manière : du possible, de toute façon, il n'y en a jamais eu). »

 

François Zourabichvili, Deleuze et le possible (de l’involontarisme en politique) 

Les commentaires sont fermés.