Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 15 janvier 2008

La lettre et le transcendantal

« La littéralité - c’est-à-dire la distribution nomade du sens en-deçà du partage d’un sens propre et d’un sens figuré - n’est d’ailleurs pas sans produire certains effets dans le champ politique. P.ex., pour reprendre un exemple de L’image-temps à propos de la mutation du cinéma politique dans la seconde moitié du XXe siècle, des énoncés comme « les banquiers sont des tueurs », « les usines sont des prisons », à un certain niveau doivent s’entendre littéralement et non plus comme des clichés métaphoriques d’agit-prop. »

François Zourabichvili

Commentaires

Toute la ruse des communicants d'aujourd'hui a d'abord consisté à classer "la lettre" péjorativement et "le transcendantal" méliorativement ; (ou le contraire).

Ensuite le symbolique est devenu le canon de la "pensée unique", afin que les glissements de sens soient permanents; Cela a permis de vider de toute signification l'ensemble des idéologies. le politiquement correct réinjecta "du sens" vidé des valeurs historiques à des fins d'instrumentalisation. Cela permet aujourd'hui d'étiqueter un ouvrier spécialisé d'une chaîne de restauration rapide "manager" ou "responsable des ventes" ou de parler de "démocratie participative" ou encore de parler de "contrat à durée indéterminée pour une mission fixe". Enfin, vous connaissez la chanson.

Le tombeau de l'occident à tardé, mais le voici, "durable" comme une écologie de foire.

Je vous réserve à vous aussi un ticket pour Mars ?

Écrit par : Lambert Saint-Paul | jeudi, 24 janvier 2008

Assurément, la pratique de la littéralité s’inscrit en contre-mouvement de cet usage du langage – sans toutefois se réduire à cela puisque il suffit de se réclamer du sens propre pour critiquer ce dernier. Mais déjouer le piège que constitue l’opposition de surface du propre et du figuré est d’autant plus nécessaire qu’il coupe toute véritable critique de son plein impact, en inclinant à ne jamais saisir celle-ci, au sens figuré, que comme une simple tissus d’hyperboles ou, au sens propre, que comme le propos d’un fou – deux façons, en somme, de ne pas la prendre au sérieux.

Ne préférez-vous pas un voyage du côté du delta du sud de Saturne ? http://fr.youtube.com/watch?v=M7moBGdKl_k

Écrit par : Préau | dimanche, 27 janvier 2008

Les commentaires sont fermés.