Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 30 juin 2006

La Vallée II

medium_La_Vallee_3.JPG

vendredi, 23 juin 2006

La Vallée

 
medium_MARLBOROUGH_SOUNDS.jpg

mardi, 13 juin 2006

DLXXXVII, suite 4, 37, 5

A l’inverse, se peut-il qu’il n’y ait dans l’esprit que du raisonnement ? Que rien ne s’y produise autrement qu'effectué en fonction de ce qui l’occupe déjà ?  

mercredi, 07 juin 2006

Ne-uter

« Nous connaissons qu'il y a un infini, et ignorons sa nature comme nous savons qu'il est faux que les nombres soient finis. Donc il est vrai qu'il y a un infini en nombre, mais nous ne savons ce qu'il est. Il est faux qu'il soit pair, il est faux qu'il soit impair, car en ajoutant l'unité il ne change point de nature. Cependant c'est un nombre, et tout nombre est pair ou impair. Il est vrai que cela s'entend de tout nombre fini. Ainsi on peut bien connaître qu'il y a un Dieu sans savoir ce qu'il est. »

Pascal