Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 28 février 2006

DLXXXVII, suite 4, 37, 1

Par « délire », on désigne ici tout un champ d’événements d’ordre mental qui se produisent irréflexivement - formes émergeantes, quasi-images, mouvements, connexions -, cela  sous le régime non point de la confusion, mais de la fugacité.

Commentaires

Un chaos fugace comme forme de vie ? Voilà qui ouvre des perspectives et bousculera la sagesse des crocodiles.

Écrit par : Lambert Saint-Paul | mardi, 28 février 2006

Je ne sais pas si le délire ainsi défini peut être considéré comme un chaos. En première analyse, je dirai que le chaos dans l’esprit en est l’éclatement tel qu’il s’y confond avec son dehors. Il faudrait alors répondre par la négative, mais est-ce bien cela, le chaos ?

Écrit par : Préau | samedi, 04 mars 2006

Les commentaires sont fermés.