Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 13 novembre 2005

Briques

medium_t.w..jpg

Commentaires

L'économie juvénile de l'action suspendue.

Écrit par : Lambert Saint-Paul | dimanche, 13 novembre 2005

Rivé à l’événement, on ne sait encore à quoi il nous promet. Il est comme la brique tenue en ce geste suspendu : destructeur ou élément d’une construction ? Et de quelle construction, habitation ou simple mur ? On devrait toujours s’inquiéter, dans l’acte où l’on tente de le juger, de ne pas le faire que depuis une morale constituée.

Écrit par : Préau | lundi, 14 novembre 2005

Oui, il y a toujours la tentation de jeter le bébé avec l'eau du bain.

Dans une brique, il y a plusieurs cotés.

Écrit par : Lambert Saint-Paul | lundi, 14 novembre 2005

L’impatience est effectivement un symptôme de la pensée unilatérale.

"L'économie juvénile de l'action suspendue" : merci de ce beau commentaire !

Écrit par : Préau | mercredi, 16 novembre 2005

Votre rareté est précieuse. Je vous y attendrai.

Écrit par : Lambert Saint-Paul | mercredi, 23 novembre 2005

Les commentaires sont fermés.