Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 01 septembre 2005

Déictique ambigu ?

« Ce » que l’on expérimente en vérité, qu’est-ce ? Cette table sur laquelle j’écris, cette ambiance, par exemple pour moi, ou bien le flux d’impressions que les choses font sur moi et au travers duquel je les viserais ? En d’autres termes, y a-t-il ou non un sens à distinguer l’expérience dans sa réalité de l’interprétation qu’on en ferait ?

Commentaires

Si vous ne distinguiez pas votre expérience, elle serait autre. Mais comment le sauriez vous ? Vous seriez autre.

Écrit par : Lambert Saint-Paul | jeudi, 01 septembre 2005

Distinguer son expérience de la chose de la chose elle-même structure la perception. Mais y a-t-il lieu de distinguer dans l’expérience quelque chose comme une matière première et une interprétation qui se ferait à partir d’elle ?

Écrit par : Préau | dimanche, 04 septembre 2005

Personnellement, je tiens à cette illusion.

Écrit par : Lambert Saint-Paul | dimanche, 04 septembre 2005

slt, c un de plus interresant blogs qui j ai trouve.
c vraiement par hasard car j ai cherche juste le mot "deictique" (je ss etudiante en philologie romane en pologne).
donc felicitations pour ton blog, et surtout l'ambiance metaphysique...

Écrit par : Anna | mercredi, 17 janvier 2007

Merci Anna pour ces beaux compliments ; si vous continuez votre exploration par les liens ci-à gauche, vous ferez à n’en pas douter les plus belles découvertes.

Écrit par : Préau | jeudi, 18 janvier 2007

Les commentaires sont fermés.