Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 04 août 2005

DLXXXVIII, suite 152, 1207

Le sentiment de culpabilité Ce en quoi le sentiment de culpabilité est intolérable, c’est en tant qu'il se fait perte de temps durant lequel, au lieu de cheminer à partir de l’horreur de l’avoir commis, nous recommençons notre crime.

11:10 | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : D

Commentaires

N'est-ce pas, dans ce cas là, pour être sûr de notre damnation ?

Écrit par : Lambert Saint-Paul | mardi, 16 août 2005

Plutôt, me semble-t-il, parce qu’on n’est pas si sûr d’y être alors voué.

Écrit par : Préau | mardi, 16 août 2005

Les commentaires sont fermés.